Actualités

Repensez et exploitez vos actifs totalement

Focalisée sur le cœur de son activité, l’entreprise passe par conséquent à coté d’opportunités faciles.
Il faut entendre des opportunités qui exploiteraient des actifs que l’entreprise a déjà à disposition.

Prendre du recul sur son activité et les outils ou moyens que l’on possède est nécessaire pour repenser ses actifs. Ce recul permet d’identifier des leviers d’exploitations nouveaux, et rentables car relativement faibles en investissements comparé à une toute nouvelle activité.

Vous trouverez ci-dessous des éléments pour vous permettre un premier regard sur une telle démarche. Nous détaillerons d’abord différents type d’assets classiques et illustrerons ensuite par des exemples concrets d’exploitation d’assets sous-exploités.

Types d’assets classiques :

Différents types d’assets peuvent être identifiables et sont valorisables :

  • Infrastructures et points de vente :

Des lieux physiques qui permettent de faire transiter des ou regrouper des biens, des personnes de même que des informations ou toutes choses pouvant circuler. Il s’agit par conséquent d’utiliser les infrastructures et lieux de vente physiques pour d’autres utilisations que le projet initial.

 

  • Clients :

Des utilisateurs ou clients sont un gisement de revenu à exploiter pour assurer une croissance des revenus, directement comme au travers de partenariats commerciaux. Il s’agit de valoriser des clients ou utilisateurs captifs et leur proposer de nouveaux services. A noter que cela est d’autant plus facile que les clients semble être captifs.

 

  • Savoir-Faire :

    Un savoir-faire ou une expertise, parfois hors du cœur métier, mais pouvant être source de diversification ou de vente de services. Il s’agit de mettre à profit son savoir-faire pour se diversifier ou se mettre au service d’autres entreprises.

 

  • Informations ou Data :

    Les données collectées sont sources de coûts croissants mais leurs exploitations n’est pas toujours optimales. Celles-ci peuvent donc être mises à profit pour améliorer la performance de son activités ou vue comme un bien pouvant être commercialisé. Utiliser les données collectées pour la revente ou l’amélioration de son activité.

 

  • Actifs sous utilisés ou pouvant être utilisés à d’autres choses :

    Actif de l’entreprise dont l’usage n’est pas saturé et/ou dont un usage supplémentaire peut être fait. Tout d’abord, il s’agit de rentabiliser les actifs en augmentant leurs taux d’utilisation. Ensuite, il s’agit de générer du revenu par les actifs qui ne sont plus utilisables.

 

Illustrations d’utilisation pleines des assets :
  • Infrastructures et points de vente :
    • Utilisation du réseau de La Poste pour des activités de permis de conduire.
    • Pont à Strasbourg : Valorisation d’un pont pour le passage de lignes aériennes de pétrole sous le tablier du pont.
    • Utilisation des surfaces d’un bâtiment pour permettre la mise en place de panneaux photovoltaïques.
    • Orange loue d’une partie de son infrastructure de réseau téléphonique à Free.
    • Utilisation du local pour vendre différents services avec un faible niveau d’investissement. Les bureaux de presse propose dépôt et retrait de colis ou les comptes bancaires « compte nickel ». De même, des cas portent sur le rachat de métaux précieux au comptoir. Des commerces de proximité de « dépannage » sur de la papeterie, carterie, confiserie et cadeaux.
  • Clients :
    • Proposition de produits autour de l’automobile et le voyage dans les stations services.
    • Vente de produits cosmétiques dans les salons de coiffure.
    • Distributeurs : E. Leclerc a développé Espace Culturel (billetterie de spectacles), Leclerc Voyages, ou encore Leclerc Assurances.
    • Fabricants de téléphones : Apple vend un téléphone mais multiplie désormais les services avec la vente d’applications sur son store, met en place des NFC avec l’Apple Pay, …
    • Transports : SNCF de même qu’Air France proposent des services complémentaires type livraison de bagages à domicile.
  • Savoir-Faire :
    • Utilisation de l’expertise dans l’accueil d’un public nombreux. Des lieux pensés pour l’organisation de compétition sportive proposent l’organisation et l’accueil de public dans le cadre d’événement culturel ou médiatique… (stade de France, Bercy /AccorHotels Arena…).
    • Une entreprise qui possèdent des compétences fortes en marketing peut également proposer une activité de conseil marketing à des partenaires / fournisseurs / clients.
    • Monnaie de Paris : le savoir-faire de frappe de monnaie courante a permis par conséquent de se diversifier vers la création de monnaie de collection, de décorations, et de bijoux.
    • Veolog : entreprise vendant son savoir-faire en logistique et notamment ses prestations de packaging pour d’autres entreprises (assemblage de coffrets, caisses ou cartons, système de fermeture, étiquetage, collage).
    • S-LCD (co-entreprise crée par Sony et Samsung). Sony, leader sur le marché de la télévision a eu besoin de la technologie de Samsung pour développer les écrans plats LCD. L’alliance a permis à Samsung de se positionner sur ce marché, et Samsung et Sony sont devenus les deux premiers constructeurs de télévision LCD.
    • Henkel & Reckitt-Benckisser. Les deux entreprises ont décidé en 2006 de regrouper leurs moyens logistiques. L’objectif était d’augmenter le taux de remplissage de leur camion de livraison. La mutualisation des camions, à travers le projet HERCORE, a alors permis à ces deux concurrents directs de réduire de 20% leurs coûts logistiques.
    • IBM & Oracle : afin de toucher le marché des PME en France, IBM commercialise les progiciels de gestion intégrée d’Oracle, et ce dernier a pu par conséquent bénéficier de la force commerciale d’IBM.

 

  • Informations ou Data :
    • Facebook et Google : analyse des informations sur nos recherches et pages visionnées – datamining – et revente aux annonceurs.
    • « Proxi Data » La Poste : collecte d’informations par les facteurs sur les clients privés et professionnels de La Poste pour établir des fichiers clients de démarchage téléphonique.
    • Nordstrom possède  une « client list »  très riche en ces informations. Pour cette raison leurs services client réalisent une très forte personnalisation des services proposés en magasin.

 

  • Actifs sous utilisés ou pouvant être utilisés à d’autres choses :
    • Valoriser des actifs détenus par les particuliers ou professionnels.  Airbnb,  Abritel,  Blablacar de même que  Hubgrade ou UberHOP sont des exemples connus.
    • Utilisation des cargos pour le transport de passagers.
    • Utilisation de la chaleur produite par un moteur industriel pour chauffer l’atelier ou les bureaux.
    • Auchan : valorisation des déchets par la revente de produits périmés pour la transformation en énergie à un centre de « méthanisation » belge.
    • Revente d’anciens wagons de train pour les transformer en  lieu de résidence, bureaux ou même cafés. La même chose existe pour des conteneurs réhabilités (entreprise TSCI).
    • Espace Pailleron, Complexe « Piscine – Patinoire » : valorisation des échanges thermiques pour chauffer / refroidir l’un et l’autre en circuit fermé.
    • Ville de Bruxelles, Plan de Gestion de l’Eau : réutilisation des eaux pluviales, récupération dans des bassins, dépollution de l’eau en milieu urbain.
    • Autoroute Paris Rhin Rhône  : Installation d’éolienne verticale sur le bord de l’autoroute pour récupérer les flux d’air générés par le passage des camions.

Envie de mener une telle démarche ? Contactez nous pour découvrir comment nous pouvons vous accompagner.